Le Labo des curiosités

La musique au coeur du bonheur

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Ou comment la musique agit sur notre potentiel bonheur?

La musique est dans ma vie un refuge, une source de bien-être et de réconfort.

Elle fait partie de ma vie depuis toujours. elle fait partie du monde depuis toujours… Elle est à la fois: universelle, intemporelle, artificielle et naturelle.

La musique est autour de l’Homme, et dans l’Homme : battements du cœur, respiration, circulation du sang et mouvements cérébraux.

Un article dans mon blog devait absolument lui être dédié.

La musique au centre de ma vie

« De la musique avant toute chose » disait Paul Verlaine.

Et bien, je me reconnais dans cette phrase.

Pour moi, la musique a souvent été un remède. Et avant de parler ou d’écrire, c’est dans la musique que je vais me ressourcer.

Une histoire de famille

D’après les récits de ma maman, je dansais déjà dans son ventre.

Ma maman adore chanter, son frère est un merveilleux joueur de saxophone , mon papa a lui aussi été initié tôt à la musique en faisant de la danse classique.

Comment y échapper ! ?

Depuis ma conception, je baigne aussi dans une vague musicale, allant de la variété française, au jazz en passant par des opéras et opérettes.

A 3 ans, je débute le piano, et petit à petit, je découvre les grands compositeurs : Bach, Chopin, Mozart, Beethoven, et également le plaisir de pouvoir chanter en m’accompagnant au piano à travers Michel Berger ou encore Jean Jacques Goldman. Et le mieux, c’est qu’autour de moi, les gens peuvent participer et cela génère toujours une super ambiance lors des repas de famille ou entre amis.

Seul, bémol, le piano est difficilement transportable. Pour jouer avec les potes à la plage, c’est complexe…

C’est pourquoi à 15 ans, je me lance dans l’apprentissage de la batterie ! Logique !^^ Bien plus facile à transporter ! ^^ Au final, ce n’est pas très grave, car 1️⃣ je n’ai pas de potes ! Et 2️⃣, ce qui m’intéresse vraiment c’est le rythme !

La musique et ses battements de coeur

Jouer d’un instrument de musique c’est fabuleux.

Il y a une chose que j’aime plus que tout c’est ressentir le rythme de la musique.

Bien sûr, ce rythme tu le sens quand tu joues.

Tu bouges, tu l’articules dans l’interprétation du morceau (je pense à la très expressive Khatia Buniatishvili, autre style avec Hélène Grimaud, que j’adore).

Ton corps s’exprime et fusionne avec l’instrument.

Toutefois, pour moi, la totale extase (toujours plus ^^), réside dans l’animation du corps. Je m’explique.

La danse au service du rythme et du coeur

Musicienne, j’avoue avoir développé un amour plus fort pour la danse. Même si tout cela est très lié, nous sommes d’accord!

Toutes les danses m’intriguent.

J’aime découvrir de nouvelles danses, j’aime voir des spectacles de danse, et surtout j’aime danser.

Si j’ai appris le piano très tôt, bizarrement, je n’ai jamais pris de cours de danse.

Et pourtant, un accord, une cadence et immédiatement mon corps se met à bouger.

C’est intuitif, irrésistible, incontrôlable, mon corps se met en mouvement et j’oublie tout.

Je n’exagère pas en écrivant cela. Le phénomène est réel ^^.

Et le meilleur, c’est que cela m’enlève tous mes complexes (et il y en a un paquet).

Je suis dans une bulle musicale et énergétique, plus rien n’existe autour de moi, je danse.

C’est bluffant comme impression. Et cela a toujours été ainsi.

Je me fous d’être seule, d’être regardée ou pas, jugée, admirée ou raillée, je danse et je suis bien.

La musique compagne du quotidien

J’ai remarqué au fil des années (sagesse quand tu nous tiens … ou pas ^^), que la musique était essentielle dans ma vie.

Que ce soit pour exprimer du bonheur, pour oublier des soucis, pour nourrir ma tristesse, ou pour partager avec mon petit bonhomme.

Dès que je peux, la musique m’accompagne.

J’essaie de transmettre cette passion à mon petit bonhomme.

Quand il était encore dans mon ventre, j’ai fait une préparation à l’accouchement avec l’haptonomie.

Ma sage-femme m’a confirmé l’importance des sons et surtout des vibrations perçus par le fœtus.

Vous imaginez, mon application dans l’écoute de certains morceaux. Et même, l’attention à la musique de la nature, et à celle de mon corps.

Les effets de la musique seraient donc connus et étudiés par la science… Je dis OUI!

Confirmations scientifiques des bienfaits de la musique

Je me suis penchée sur les études scientifiques pour savoir si mon instinct maternel avait eu raison de choisir l’haptonomie et ses préceptes!

La British Academy of Sound Therapy

J’ai découvert qu’en Angleterre depuis 1994, une Académie avait été créée pour étudier les effets de la musique sur l’homme.

Sa fondatrice Lyz Cooper a mis en place des études scientifiques pour démontrer les effets thérapeutiques de la musique sur nous.

Cette Académie a prouvé les impacts positifs tant physiologiquement que psychologiquement.

Les dernières études ont même permis de créer la musique la plus relaxante du monde : Weightless en collaboration avec le groupe Marconi Union (2011).

Ce morceau dure 8 minutes (temps idéal), et il est composé de séquences rythmiques et uniques qui entraînent une véritable détente chez celui qui l’écoute.

Bien évidemment, j’ai fait le cobaye, je voulais tester avant de l’évoquer.

Résultat totalement époustouflant !

Au bout de deux minutes, j’ai vraiment senti un apaisement m’envahir.

Alors, comme je suis assez réceptive, je l’ai testé sur mon petit bonhomme (qui est plutôt dynamique… ). Pareil ! A peine deux minutes après, il était plus calme.

Lyz Cooper et son équipe expliquent bien les effets sur le corps.

Une augmentation du flux sanguin vers les zones du cerveau, ce qui entraîne dans notre cerveau une sensation de récompense dopamine, et donc, une baisse vers l’amygdale liée à la peur.

Ordonnance : 11 minutes d’écoute par jour, et les bienfaits apparaissent.

Sachant que tous les styles de musiques ont des vertus !

La musique classique est extraordinaire bien sûr, mais d’après leurs expériences sur un panel de 7500 personnes (du monde entier), le rock est aussi très positif pour cultiver le bonheur et surmonter le sentiment de tristesse. Intéressant et puissant, non ? !

Les neurosciences au service de la musique

D’autres études menées par des neuroscientifiques corroborent ces effets positifs.

Au Japon, à l’Université de Tskukuba, ils ont prouvé qu’écouter Mozart entraînait une production élevée de dopamine, provoquant une baisse de la pression artérielle, et par conséquent, une meilleure santé cardiovasculaire… et par conséquent, une augmentation de l’espérance de vie.

Aux Etats-Unis aussi, la musique est plébiscitée.

En Floride, une loi est passée, exigeant que les enfants, en garderies (de quelques mois jusqu’à 5 ans), écoutent tous les jours en classe 30 minutes de musique classique, car cela stimule leur développement cérébral. On les appelle les Beethoven’s Babies Bill.

En Californie, là aussi, des physiciens et psychologues se sont alliés pour prouver, grâce à une étude sur 50 enfants, qu’apprendre la musique offrait un meilleur développement des circuits neuronaux dans les zones de représentation spatiale du cerveau. Et une facilité dans tous les apprentissages.

La musique au service des hôpitaux

En France, pour ne citer qu’un exemple, les grands hôpitaux de Paris, comme Necker ou Armand-Trousseau, utilisent depuis longtemps la musique dans les salles de pré-anesthésie pour les enfants.

Les enfants, leur famille et même le personnel soignant sont plus calmes et sereins. Et il y a beaucoup moins de traumatismes et de sentiments de peurs chez ces enfants. La réussite est totale.

La musique au service de l’homme

Sans aller dans toutes ces études, utiles car elles affirment, valident et crédibilisent ce qu’on appelle la “musicothérapie“, observons autour de nous.

Dans ma ville, les parkings sont sonorisés, et c’est de la musique classique. Constat, un parking tranquille, les gens se croisent et peuvent même se dire bonjour!

En Angleterre, le métro de Newcastle a déjà adopté l’effet positif de la musique, baroque en l’occurrence, dans ses stations de métro. Le avant/après est significatif, la commune a vu une baisse de 50% des agressions.

« La musique adoucit les mœurs»…

« La musique peut rendre les gens meilleurs, il suffit de leur injecter constamment» Bob Marley a bien résumé la situation.

La musique a un pouvoir, utilisons-la pour notre plus grand bien-être et bonheur.

Conclusion

Ainsi, ce cinquième art nous amène vers des moments de grâce, de sérénité, de joie et de bonne santé!

Usons et abusons de ce remède!

Soyons tous des “Euterpe” (Muse de la Musique)!

Laissons-nous guider et emporter par ces flots rythmiques et vibratoires!

Un risque demeure… se sentir mieux!

On le prend, non?!…

Allez, on expérimente et on échange nos ressentis.

Je vous laisse en-dessous de cet article, ma liste des 10 meilleures musiques qui me font du bien!

Et promis, je ne vous cache rien, même les plus tabous…s’il vous plait, ne me jugez pas!^^

J’attends, bien sûr vos retours, et le partage de vos musiques bonheur du moment!

Prenez soin de vous. Et n’oubliez pas, expérimentez la vie!

Mes musiques écoutées en boucle en ce moment:

🎶 Castle on the hill de Ed Sheeran

🎶 Cheap Thrills de Sia

🎶 Palladio de Jenkins

🎶 L’histoire de la vie Le Roi Lion

🎶 Maman de Louane

🎶 Tiago de Kendji Girac

🎶 When the rain begins to fall de Jermaine Jackson et Pia Zadora

🎶 Les Quatre Saisons de Vivaldi

🎶 Nos héros du quotidien de Soprano

🎶 Crazy in Love de Beyoncé et Jay-Z

Bonne écoute!

Quelques liens en plus, dans la sitographie ci-dessous, si vous avez envie d’approfondir le sujet 😉

Futura-sciences.com

Musique des génies.fr

Psychologies.com


Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *