Le Lab'Outils

Les bonnes résolutions, un remède contre le bonheur !

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Ou comment se saboter dès le premier jour de l’année ses 12 mois à venir ?

Introduction

Ah … Les fêtes de fin d’année, avec leurs lots de: foie gras, chocolats, pulls moches, guirlandes poussiéreuses, bisous “baveux” du tonton, hurlements des neveux, cadeaux pourris et bonnes résolutions… quelle belle magie, quels merveilleux moments

Bien évidemment, vous sentez poindre en moi l’exacerbation de cette période de l’année.

Bon, j’avoue, j’exagère un petit peu le trait.

Pourtant, je suis certaine qu’à la lecture de cette joyeuse énumération, beaucoup d’entre vous, ont eu un flashback sur la véracité de certains faits.

Si parfois, on peut esquiver le “bisous du tonton”, il y a une chose à laquelle on n’échappe pas, ce sont les bonnes résolutions.

Au secours !

A chacun son 1 janvier…

Je n’en peux plus de ce rituel affreux, qui génère en moi une forme de pression sociale, de culpabilité et surtout de servitude.

On s’oblige, alors qu’on est fatigué d’avoir hurlé toute la nuit “Meilleurs voeux” (pas cette année, j’étais au lit assez tôt… ^^),à , dès le lendemain, s’attacher un boulet, voire des boulets aux pieds pour toute l’année ! On est maso, non ?!

Bien sûr, chacun son point de vue à ce sujet.

Je comprends totalement que certains soient excités, enchantés, impatients… d’énoncer leurs nouvelles résolutions, car cela peut avoir un côté alléchant de se dire: « je repars d’un bon pied, je deviens meilleur…», et que cela produise une super motivation.

Mais, ce que j’ai aimé plus jeune, n’a plus du tout la même saveur depuis quelques années.

Les goûts changent, dit-on !

Mort aux bonnes résolutions

Pour ma part, cette année, j’ai décidé de boycotter ce rituel.

La rebelle de l’année

A chaque 1 janvier, lors des repas de famille ou entre amis, c’est l’heure d’exposer nos voeux pour l’année qui s’annonce.

Et en général, on commence en se bridant et en se donnant des impératifs, qui, si on se souvient bien, n’ont pas été tenus l’année précédente, voire encore en amont.

Les litanies reviennent :

« J’arrête de fumer » (et tu clopes ^^).

« Je me mets au sport » (mais la salle est loin de chez toi).

« Je me mets au Bio » (mais j’aime que les fast food).

« Je fais du zéro déchet » (mais j’ai pas trop de temps pour l’organiser).

« Je change de boulot » (attention sécurité de l’emploi).

« Je perds mes 2 kg de grossesse » (ton enfant a 10 ans ^^).

« Je fais du tri dans ma garde robe » (t’as eu que des fringues à Noël et tu parles déjà des soldes… ).

« Je diminue les sorties et apéros » (tous tes week-ends de janvier sont déjà pris).

« Je lis plus de livres » (tu viens de casser tes lunettes pour voir de près).

Bref, on pourrait dresser une liste infinie de toutes nos envies de mieux faire, de se bonifier et surtout de mieux réussir que l’année passée.

Car, souvent, s’ajoute la phrase fétiche: « cette année, je m’y tiens !!».

Le meilleur, c’est qu’effectivement, à cet instant T, tu y crois vraiment, tu es sincère et déterminé.

Mais, c’est sans compter sur le tourbillon de la vie.

Toujours plus

Le quotidien reprend le dessus dès le 2 janvier… Ok, vers le 7 janvier, la première semaine est souvent encore portée par l’euphorie des fêtes.

Il est vrai que nos journées s’enchaînent, que le temps passe vite, que les actions, obligations reprennent leur place et qu’on ne peut pas se rajouter en plus ces fameuses “bonnes résolutions “.

C’est trop, la charge mentale est lourde déjà.

C’est à ce moment-là, qu’arrive notre charmante amie : “Madame Culpabilité“.

Et oui, elle adore ce genre de situation, où l’on se met à mal et où l’on est obligé (question de survie mentale ^^) de lâcher certaines choses (tant pis pour le “compost”), pour être un minimum efficace sur l’essentiel (aider nos enfants à faire leurs devoirs, par exemple).

Je réitère, ces exemples sont une généralité, et sont aussi inspirés de mes expériences personnelles. Il y a des personnalités qui réussissent très bien à tenir leurs résolutions annuelles, car c’est une vraie décision (par exemple l’arrêt de la cigarette), et c’est génial.

En résumé, ce qui est vrai pour moi, ne l’est pas forcément pour vous, et c’est normal.

Parenthèse fermée ^^.

En plus de la culpabilité, s’ajoute la frustration et parfois l’auto-flagellation, puisque face à cet échec, on se sent nul et on se dénigre.

Beau cercle vicieux…

✅ Comment palier à ce fléau ?

✅ Comment éradiquer la zone rouge des bonnes résolutions ?

✅ Comment débuter une année sereinement avec quand même une idée d‘évolution ?

Vie aux objectifs clairs, réalisables et atteignables

En management, lorsqu’on lance un nouveau projet avec l’équipe, on doit avant tout s’assurer, qu’il sera :

Acceptable par l’équipe, motivant et fédérateur.

Clairement défini.

Réalisable, que l’on dispose des moyens pour.

Atteignable, sur un temps donné, avec des compétences mesurées.

Lorsque ces critères sont respectés, on est sûr à 99% que le projet aboutira, et que la réussite sera là.

Ce qui créera un sentiment positif d’accomplissement au sein de l’équipe.

Et bien, c’est le même schéma au niveau de l’individu.

Se fixer un objectif

Si l’on veut atteindre quelque chose qui nous tient à coeur, la première chose est de prendre le temps de la définir clairement.

Et puis, faire la distinction entre ACTION et INTENTION.

On peut avoir envie de réaliser beaucoup de choses, tout est en notre honneur, sauf que parfois manque un facteur essentiel : nos pensées.

Pour que l’action fonctionne les pensées doivent être en adéquation avec elle.

Premières petites clefs :

1️⃣ Prendre le temps de se poser.

2️⃣ Réfléchir à la façon dont on aimerait vivre notre année.

3️⃣ Trouver notre intention, celle qui va nous accompagner dans les différents domaines de notre vie.

Attention, il est essentiel d’être bienveillant envers nous-même.

Le but n’est pas de tout changer d’un coup.

L’idée est vraiment de prendre une émotion, un sentiment, une affirmation qui va nous permettre d’évoluer.

On est dans un labo ! La vie est un jeu ! On a le droit de se tromper ! On est juste là pour tenter, expérimenter et apprendre.

A nous de trouver notre seuil de bienfaits !

L’intention : clef de l’évolution

Pour cela, j’adore la notion de l’intention.

L‘intention vient du latin intentio : “action de diriger vers”. C’est-à-dire que lorsqu’on pose une intention, on y met une volonté (mentale/pensées) à laquelle on ajoute une action, un comportement (corps/mouvements).

Le plan pour notre année devient alors qualitatif, puisqu’on allie actes et pensées.

Ce qui va également être primordial lors de cette évolution, c’est d’accepter le lâcher-prise.

Là encore exercice difficile, cependant, d’une grande richesse.

En effet, on pose une intention, cependant, elle peut se modifier au cours de l’année, et prendre un aspect inattendu.

A nous de faire confiance à l’univers, comme je l’évoque dans mon podcast sur la loi de l’attraction.

D’ailleurs, il faut absolument veiller à choisir une affirmation ou un projet positif.

Pensez à la loi de l’attraction !

Mettons l’accent sur ce que l’on veut : « Ton souhait est mon ordre», et ayons conscience de nos acquis merveilleux (à lire mon article sur La Magie et le pouvoir de la gratitude).

Récapitulatif du protocole de l’intention

1️⃣ Se poser, prendre le temps de réfléchir. Une méditation peut toujours vous aider.

2️⃣ Choisir une intention, compagne de l’année. La définir clairement, et accepter qu’elle puisse se modifier. Lâcher-prise. No pression !

3️⃣ Formulation positive. On se focalise sur ce que l’on souhaite.

4️⃣ Privilégier une seule chose. On est sur du qualitatif.

5️⃣ Faire confiance en la vie, en l’Univers, ou autre chose selon les convictions de chacun. Peu importe le résultat final, ce qui compte c’est le chemin de la découverte et de l’apprentissage.

6️⃣ Le vivre comme un jeu. La vie est un jeu ! Jouons !

7️⃣ Goûtons et apprécions les choses. On est dans une dynamique bienveillante envers nous-même, on s’accorde de la douceur et on rompt avec les jugements intempestifs. Soyons notre meilleur ami !

En bas ⬇️ de l’article , vous trouverez 2 maps outils à télécharger, pour vous aider à réfléchir autour de votre intention annuelle avec l’aide de quelques questions clefs, ainsi qu’une liste de vocabulaire pour vous appuyer, si nécessaire, dans le choix de votre mot.

⚠️ Petit conseil, essayez d’abord seul, sans lire mes maps, pour voir vers où votre intuition vous amène. Cela peut être très révélateur.

Conclusion

Mon mot pour cette année

Ainsi, mon mot pour cette année sera AFFIRMATION.

Honnêtement, il m’est apparu d’un coup alors que j’étais partie marcher.

Vous savez cette petite voix qui parfois vous livre des secrets… et bien c’est ainsi que je l’ai reçu.

Cette intention correspond divinement bien à ma dynamique, et à mes besoins d’évolution, que ce soit dans le domaine du travail, de mes relations amicales, de mes projets de vie, de ma famille, ou dans ma vie personnelle (❤️ ^^).

Je sens que mon apprentissage de la vie, pour cette année, va être fort par l’énergie de ce mot.

Je suis curieuse de le vivre et de l’expérimenter, moi qui suis plutôt dans la diplomatie… l’affirmation risque de bousculer quelques codes ! ^^

Génial, je suis ici pour comprendre, apprendre et évoluer !

Après, d’autres mots seront sur mon chemin encore.

Ce sont mes mots de coeur, ceux qui m’accompagnent depuis quelques années, et que je m’efforce de faire vivre au quotidien: la joie, l’émerveillement et depuis deux années maintenant: la paix.

Ma méthode

Pour les ancrer en moi, j’aime bien les écrire, voire même faire des minis-tableaux de visualisation, où je les mets en scène, de façon symbolique. Et je note toujours en plus le mot magique “MERCI“.

Mon Mantra pour cette année :

« Je m’affirme avec force et douceur dans tous les domaines de ma vie et en harmonie avec l’Univers. MERCI ».

Bien sûr, cette phrase est liée mes croyances, à vous d’inventer la vôtre.

Sachant qu’un mot, une image ou un symbole peut suffire.

Pour finir, j’aimerais que vous gardiez bien en tête que la première bonne et vraie résolution qu’on devrait tous prendre, c’est de prendre soin de soi.

Soyez attentif à vous. Si vous êtes bien, vous serez bien avec les autres, et le cercle vertueux s’établira.

J’attends avec impatience vos retours.

Partagez vos mots que nous puissions échanger ensemble et grandir !

Prenez soin de vous.

Et n’oubliez pas vivez la vie que vous voulez.

Les Maps outils.

✅ Petit conseil :

Vous pouvez aussi faire confiance à votre intuition et laisser votre doigt choisir au hasard le mot qui pourrait être celui de votre année. En demandant auparavant que cela soit le meilleur pour vous. Bien sûr, je préconise de choisir avant même d’avoir été lire les mots que je vous propose. C’est juste un plus !^^

Bibliographie

Culpa Fuck d’Olivia Moore

Foutez-vous la paix et commencez à vivre de Fabrice Midal

Mon yoga, ma detox, mes emmerdes de Brigid Delaney

Celle qui a dit fuck de Anne-Sophie Lesage et Fanny Lesage

Podcast Change ma vie, outils pour l’esprit de Clotilde Dusoulier

Par volonté d’honnêteté et de transparence, sachez que je touche une petite commission si vous passez par ces liens Amazon, cela m’aide juste à entretenir ce blog. Merci fort si vous les faites!


Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *