Le Labo des curiosités

Les défauts du bonheur ou pas

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Ou comment revendiquer le droit à être dans l’imperfection tout en étant heureux, et bien dans sa peau ?

Introduction

J’avais très envie de partager avec vous quelques mots sur nos défauts !

Petit point pour commencer sur la définition de ce mot :

Définition

Défaut : origine vieux français XIII ème siècle , défaillir

1️⃣ Sens 1 : absence de ce qui serait nécessaire ou désirable, carence, faute, manque …

2️⃣ Sens 2: imperfection physique, anomalie, difformité

3️⃣ Sens 3: imperfection morale, faiblesse, travers

4️⃣ Sens 4: Ce qui est imparfait, insuffisant ou mauvais, imperfection, déficience, faute, maladresse, faille

Les antonymes de défaut étant: mérite, perfection, qualité, vertu, avantage.

Extrait du dictionnaire Le Nouveau Petit Robert.

Au final, un défaut c’est une caractéristique morale ou physique ou matérielle comportant un “truc qui cloche“, qui rime avec moche ! ^^

C’est un élément que l’on envisage, souvent, de modifier, voire d’effacer.

Pourtant, un défaut pourrait, et a dans certains cas, son charme … le cheveu sur la langue d’Isabelle Mergault, les dents décalées de Laetitia Casta, ou encore le franc-parler de Amel Bent.

Alors pourquoi, si des exceptions existent, on fait tout un fromage, de certains petits défauts, qui aux yeux de certains paraissent monstrueux !

Pourquoi une telle inégalité entre les défauts ?

Pourquoi des jugements si véhéments contre certains ?

Je revendique le droit à : l’égoïsme, la maladresse, l’hypocrisie, la fainéantise, l’entêtement, la jalousie, l’inattention, et l’irascibilité !

Si, d’un tour de magie, nous redonnions à ces noms leurs lettres de noblesse ?

Car après tout, qui a décidé de leur impact négatif/ noirceur ?

Un défaut sinon rien

Qui a décidé un jour, de donner cette valeur négative au mot défaut ?

Qui a choisi de scinder en 2 : le bon et le mauvais, le parfait et l’imparfait ?

Qui a fait de ce monde une dichotomie caractérielle ?

Bon, j’avoue j’ai ma petite idée ! ^^

Cloisonner les choses, les personnes, c’est une façon de les maîtriser, on connait tous l’adage : « diviser c’est régner ».

Alors, comment valider le fait qu’on caractérise les personnes à travers un défaut, qui parfois est juste une faiblesse momentanée ?

Bien sûr, je suis d’accord avec vous, un agissement régulier va devenir un trait de personnalité, et on le jugera négatif, lorsqu’il nuit aux autres.

Mais, vous êtes d’accord que souvent, on a tendance à faire d’un acte unique et malheureux une généralité ? (⚠️ j’évoque des actes bénins, du quotidien … les extrêmes c’est un autre sujet, qui relève d’autres compétences, ce n’est pas le sujet ).

Un exemple, lorsque nous sommes enfants, et encore innocents (si si !!), il peut nous arriver de faire tomber des choses.

Normal, nous sommes encore dans l’apprentissage de la motricité.

Peu à peu, nos gestes et mouvements s’affineront et deviendront plus sûrs.

En attendant, l’enfant qui lâche des objets ou casse, va rapidement être qualifié de “maladroit” !

Bam ! Un défaut !

Et ce qui est gênant, c’est que pour certains, cette étiquette va leur coller à la peau toute leur vie !

Parce qu’elle s’ancre dans leur tête et devient une vérité, et un trait de leur personnalité !

Soyons attentif à ce que nous disons à nos enfants !

Même si nous avons le droit d’être parfois maladroit ! ^^

Jaloux, égoïste, têtu, maladroit, râleur, colérique, triste… tous ces adjectifs peuvent désigner une personne qui a un instant T, dans un contexte particulier, avec une situation de stress ou inhabituelle, portée par une histoire personnelle aura réagi selon un des ces items énoncés.

Mais cela fait-il obligatoirement d’elle, une personne jalouse, égoïste ou colérique ?

Lecture de défaut

Si je reprends la définition de chacun de ces adjectifs et que je leur associe leur antonyme.

⭐️ Jaloux : particulièrement attaché à quelqu’un. Ant : débonnaire, indifférent.

Tenir à quelqu’un est plutôt joli, non ?…

N’a-t-on pas le droit, parfois, de dire nos sentiments, manière d’exprimer aussi notre amour … (⚠️ je réitère, je ne parle pas d’extrême!! Je reste dans la légèreté!!)

Je reprends un exemple en lien avec l’enfance (oui parce que c’est de là que tout commence !!).

Je vous renvoie à mon article : L’intuition, le chemin du bonheur.

Votre enfant fait une “crise de jalousie” par rapport à sa petite cousine, car il trouve que vous êtes plus attentif-ve et gentil-le avec elle, et que du coup, vous le délaissez !

Ce petit incident, ne fait pas de votre enfant un monstre de jalousie, incapable de partager, et envieux de tout !

NON !!

C’est une façon pour lui d’exprimer son besoin d’être rassuré ! A vous d’expliquer simplement, pourquoi il doit être serein, et que vous l’aimez !

⭐️ Égoïste : voit son propre intérêt, égocentrisme. Ant : altruiste, généreux, désintéressé.

Là encore, c’est important de savoir un peu se recentrer sur soi, et se focaliser sur ses besoins.

Ego/ Moi, sont nécessaires pour savoir vraiment qui on est et ce que l’on veut, cela peut nous permettre de mieux revenir vers les autres après.

Car trop de générosité … on peut aussi y perdre des plumes, et devenir aigri

Vous voyez le cercle vicieux qui se construit, et l’interrogation qui pointe son nez : est-on des vrais généreux, ou des généreux par intérêt…?? Oups, la qualité !

⭐️ Têtu : attaché à ce qu’il a en tête. Ant : souple.

Pareil, il peut être essentiel de tenir une position, et de la défendre ! Être trop souple peut être une forme de faiblesse…

⭐️ Maladroit : qui manque d’adresse. Ant : adroit, habile. Je ne reviens pas dessus, je crois que c’est clair !^^

⭐️ Râleur : personne qui proteste, qui râle à tous propos. Ant : aimable.

On a tous dans notre entourage, un tonton ronchon ! Et on aime tous le Schtroumpf Grognon !

Je vous laisse conclure par vous-même!^^

Ces personnalités ont toujours un grand coeur, elles sont aimables ^^, et surtout nous font beaucoup rire !

⭐️ Colérique : qui par tempérament est prompt à se mettre en colère. Ant : calme, doux.

Exprimer sa colère a aussi un coté salvateur, c’est primordial de pouvoir exprimer ses émotions.

Les enfants en ont grandement besoin, et il est important de les accompagner avec bienveillance, car sinon on risque construire des frustrations. Vous pouvez lire mon article sur les émotions : Des émotions aux sentiments, moteurs ou freins au bonheur.

⭐️ Triste : qui est dans un état de tristesse, abattu, affligé, chagrin. Ant : content, joyeux.

J’ose vous donner la référence du film Vice-versa, où sans Tristesse, Joie ne peut être joie !!

Accepter et vivre avec nos défauts, est sain.

Cela fait partie de notre humanité, de notre expérience sur terre, et surtout de nous !

Etre humain c’est être composé de tous ces éléments merveilleux qui font notre personnalité, notre ADN unique, et fascinant.

Si nous tentions de voir les qualités de nos défauts !

Car à bien y réfléchir, les qualités n’ont-elles pas une part de défaut ?

Le côté obscur de nos qualités

Cessons d’être hypocrites envers nous-mêmes !

Ne chercher qu’à être dans le monde parfait des “Bisounours (que j’adore soit dit en passant ^^), est au final bien hypocrite, et surtout bien ennuyeux !

J’avoue que j’ai de plus en plus de mal avec certains courants, qui prônent le “bien-penser“, le “bien-agir“, le “bien-faire” et donc le “bien-être“.

Pour moi, c’est faux, ça sonne faux !

C’est une façon de se mettre en déni, de s’oublier et de renier une partie de nous.

Pourquoi cacher nos anomalies ?

Nous sommes des êtres entiers, si nous cachons notre propre identité, c’est tuer un morceau de nous .

Assumer ces/ses imperfections, c’est s’autoriser à évoluer et à grandir !

Bien évidemment, je pourrais également aborder le physique, car nous sommes malmenés par les diktats de la mode (surtout les femmes, soyons lucides).

Là encore, nous nous imposons des régimes, des liftings, des artifices, pour répondre à une attente, en tout cas à une image, qui n’est pas forcément notre reflet, mais que la Société nous impose.

Tout ça pour exposer le meilleur de nous-mêmes… à quel prix ?

Encore une fois, nous détruisons nos rondeurs, nos cheveux blancs, nos rides, pour faire BIEN !

Je vous le redemande, accepter c’est grandir ?

S’assumer, c’est s’aimer ?

Nos défauts, qu’ils soient de caractère ou physique, sont là pour nous apprendre, et nous accompagner, si nous tentions de vivre avec, et de les apprivoiser?!…

Nous sommes là pour cela, non ?!

Trop de “bonbons sucrés”, et on risque l’écœurement ! C’est une évidence !^^

Conclusion

Ainsi, si au lieu de vouloir annihiler nos difformités, discordances, faiblesses, malformations, tares, travers, imperfections, manques, déficiences, et ombres, nous nous aventurions dans l’incroyable odyssée de notre vie, de notre personnalité ?!

Observez le mot défautdes faux

Car, finalement, voir le vrai dans le faux, est le commencement du chemin vers la sagesse !

Et voir le faux dans le faux… est la forme la plus élevée de la compréhension ! ( Merci Krishnamurti et merci mon grand frère pour cet éclairage extraordinaire!).

Je vous laisse expérimenter vos propres défauts, et y lire le vrai !

Je suis impatiente de lire vos retours et vos commentaires !

C’est un sujet passionnant, l’être, et très polémique aussi, surtout lorsqu’on évoque le côté obscur de notre personnalité !

Prenez soin de vous et n’oubliez pas, vivez la vie que vous voulez !

Bibliographie :

Dictionnaire Le Nouveau Petit Robert

Crédit photo :

Photo de couverture : ©️Laetitia Casta Pinterest


Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *