Le Labo des curiosités

Moutons du bonheur et faux-semblants

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Ou comment être un mouton noir, fier de fuir le comportement grégaire de ses congénères !?

Introduction

Bien se comporter, agir avec raison, savoir se contrôler, faire preuve de courtoisie, être sur la bonne voie, écouter l’autorité, suivre les règles, se plier au règlement

Faire ce que l’on attend de vous, et surtout, rester dans les rangs, ne pas dépasser les limites, respecter l‘autorité … en un mot: SUIVRE !

Voilà, ce que la Société exige de nous !

Des suiveurs nous sommes, et gare aux égarés qui se fourvoient dans le chemin de l’indépendance, ou pire de la liberté !

Bien sûr, je ne crie pas ici à l’anarchie !

NON, car, au final ce serait encore suivre un autre diktat !

NON, je souhaite juste poser une réflexion autour de notre libre arbitre, et de notre liberté de pensée.

Car, finalement, comment pensons-nous ?

Quelles réflexions viennent vraiment de nous ?

Quelles décisions nous appartiennent ?

Si nous sommes honnêtes, nous savons que nous sommes souvent dirigés par nos croyances sociétales, éducatives, et culturelles, c’est ainsi.

Pourtant, souvent, nous nous en plaignons et geignons face à ce despotisme cérébral

Nous râlons, invectivons, mais restons de braves “moutons” !

Moutons de Panurge un jour …

Moutons de Panurge toujours

Je raille le système, je le critique, pourtant, honnêtement, je suis comme tout le monde, je m’y plie.

Évidemment, il y a des règles et ces règles sont obligatoires pour que nous puissions évoluer dans une Société dite “normale”, en tout cas avec un minimum de respect.

J’ose écrire un minimum, car si nous regardons de plus près, le respect est souvent utilisé, mais régulièrement galvaudé !

Pourtant, nous avons des lois, des agents pour les faire respecter. Nous avons des codes, des principes, des règlements, et de l’éducation

Alors pourquoi, ai-je l’impression que malgré toutes ces précautions, nous passons à coté de l’essentiel ?

C’est-à-dire le respect de l’être, du vivant (humain, animal, végétal, minéral, environnemental, terrestre … ).

Si j’observe avec une loupe, et que je décortique, je vois bien ces êtres, qui ont des principes, qui les crient, qui les partagent, et qui cherchent à convaincre.

Je vois combien certaines idées sont riches de bonnes intentions, et combien certains sont sincères et y croient.

Je vois également, comment d’autres manipulent, perturbent, troublent, et trichent.

Et je vois malheureusement, tous ces esprits naïfs, honnêtes, immatures, malléables et sincères qui suivent, car ils veulent y croire.

Car ils ont oublié leur premier droit : celui de penser librement !

Je suis dans ce même bateau, dans cette même dynamique.

Séduite par des orateurs aguerris, qui savent manier la langue, et vous persuader que ce sont eux qui détiennent la vérité et qu’il faut les suivre.

N’oubliez pas, l’homme est un animal politique … ^^

Manipulation positive ou négative

Alors, dans notre Société, et ce depuis bien longtemps, il y a de la manipulation.

C’est logique, l’homme est ainsi fait qu’il veut convaincre et prouver qu’il est le meilleur, celui que l’on doit suivre et écouter si l’on veut être bien …

Je suis certaine que cela fait écho avec quelques discours politiques, de gourous, ou autres entendus !^^

Parfois, cette manipulation est toxique, et perverse, toutefois, elle peut être aussi positive et pour le bien de la communauté.

Il y a de grands penseurs, philosophes, humanistes, qui oeuvrent en ce sens, et qui offrent dans leurs discours éveillés la liberté à leur auditoire de choisir.

Ils leur donnent la possibilité de réfléchir et de s’émanciper. Ils donnent des pistes, des ouvertures, et c’est à nous de prendre le cheminement qui nous convient le mieux.

Je pense à Etienne Chouard, à Krishnamurti, par exemple, qui expriment ou répondent à des problématiques en laissant toujours le choix à son interlocuteur. Pour moi, c’est la clef !

On est tous différents, certains sont plus doués pour réfléchir, d’autres pour agir, certains sont dans l’accompagnement, d’autres ont besoin d’être guidés pour se trouver.

Bref, nous sommes uniques, et complémentaires.

Nous sommes utiles les uns envers les autres.

Les principes de base, souvent oubliés ou maltraités, sont la sincérité, et l’amour.

Que nous ayons besoin d’être guidé, oui, il faut apprendre, et comprendre, mais l’éducation ne peut-elle pas se faire dans le respect de l’individu, et de son propre caractère ?

Ne peut-on pas laisser évoluer l’être à sa guise, être juste des tuteurs bienveillants ?

Je vous renvoie à mon article sur l’éducation bienveillante : La pédagogie du bonheur, ou pas…

Le droit à la réflexion

Et si nous reprenions notre droit de penser ?

Toujours dans le juste équilibre des choses, vous pouvez alors me demander: « Comment définir le bon équilibre ? ».

Je crois que ce qui compte, c’est vraiment de ne pas tomber dans un extrême, et de prendre le temps de réfléchir.

De s’écouter, de se faire confiance et de se reconnecter à son intuition. D’être aussi dans l’indulgence.

Alors attention, nous sommes humains, et nous sommes là pour évoluer, ou pas ^^… d’où l’importance de prendre son temps et de se dire qu’on a le droit aussi de se tromper ! Que l’on doit respecter le rythme de chacun.

Quelques méthodes pour tenter de réactiver notre esprit critique :

1️⃣ Ecouter, lire, et chercher des informations

2️⃣ Se faire confiance, et écouter son intuition

3️⃣ Echanger avec des personnes de confiance

4️⃣ Discuter avec des personnes lambdas, en restant ouvert et vigilant

5️⃣ Déculpabiliser si on se trompe

6️⃣ Eviter les jugements trop rapides

7️⃣ Savoir dire NON

8️⃣ Vivre et être !!!

Conclusion

Ainsi, cet article un peu coup de poing (je l’avoue), juste pour vous faire réagir, et pour partager avec vous cette sensation que parfois nous devons casser avec notre coté grégaire !

Alors, nous sommes d’accord, il n’y a pas de mieux ou de moins bien, il y a juste NOUS, nos envies, nos idées, nos besoins, et nos caractères.

L’essentiel étant toujours dans le respect de soi-même.

Du moment que nous avançons avec amour !…

Prenez soin de vous, et n’oubliez pas, vivez la vie que vous voulez.

Juste pour un complément d’information, si ce sujet vous intéresse, une vidéo d’Etienne Chouard sur le principe de démocratie.

A regarder et bien sûr à chacun de se faire sa propre opinion.

Etienne Chouard 26 juin 2012

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *