Le Lab'Outils

Rire, un vrai bonheur, bon pour la santé

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Ou comment le rire peut devenir notre médicament, notre thérapie du quotidien ?

Introduction

« Rire et le propre de l’homme » disait Rabelais.

Dans le monde d’aujourd’hui, rire semble pourtant être devenu un luxe !

Regardez la télévision, écoutez les émissions radios, consultez les réseaux sociaux, échangez avec d’autres personnes, et vous vous apercevez rapidement que nous sommes plutôt dans la tourmente et le négatif, plutôt que dans la joie et le rire.

Certes, je vous l’accorde, le portrait que je dresse ici est un peu exagéré, ou pas ^^.

Dans cet article, j’ai vraiment envie d’insister sur cette émotion qu’est la joie, qui prend vie dans un sourire, un éclat de rire ou un fou rire.

Même si je sais que nous avons besoin de la palette entière de nos émotions (colère, tristesse, peur…) pour exister, et pour apprécier les beaux moments.

A partir de constats, d’analyses scientifiques, de techniques et d’exercices , je vais parcourir cet état d’être merveilleux qu’est le rire, et essayer de vous le communiquer !

Les bienfaits du rire

Dans les premières années de notre vie, nous explorons toutes les palettes des émotions, sans filtres, sans retenues.

Quoi de plus merveilleux que d’observer un enfant éclater de rire.

Ce bon rire franc, insouciant et spontané !

Alors pourquoi l’oublie-t-on en grandissant ?

Pourquoi ce sourire disparaît-il de notre visage ?

Pourquoi laisser place aux sourires conventionnels, de circonstance, forcés, hypocrites, ou encore calculés ?

Si nous nous reconnections à notre rire d’enfant ! Celui qui fait parti de nous, mais que nous n’exprimons qu’à de rares occasions.

Un constat

Des études ont montré qu’un enfant rit en moyenne 200 à 400 fois par jour, alors qu’un adulte ne rit que 20 fois.

Ce chiffre s’est aggravé au cours des années, en 1939 (et pourtant contexte difficile), les gens riaient 19 minutes, en 1983 plus que 6 minutes, et aujourd’hui moins d’une minute.

Inquiétant !

Surtout lorsque cette étude annonce que 7 % des français disent ne pas rire du tout !

Et cela s’étend au monde.

Il est vrai que nous évoluons dans un environnement sous le joug du stress, du résultat, de la productivité, des responsabilités et de la charge mentale et environnementale.

Peu de place pour le plaisir et la relaxation.

Par conséquent, la compensation face à ce mal être se lit dans l’augmentation de la prise de médicaments (pour mieux dormir, être plus concentré, avoir plus d’énergie, être moins stressé… ).

D’après les études scientifiques, les médecins préconisent de 10 à 15 minutes de rire par jour pour cultiver une bonne santé.

Rire offre un vrai massage intérieur à notre corps.

Des effets prouvés par la science

Des recherches précises sur le rire démontrent clairement, et surtout scientifiquement, les innombrables effets positifs sur notre santé.

Le rire permet de sécréter des endorphines qui ont un impact bénéfique sur le stress et sur la perception de la douleur.

En fait, le rire développe, ce que l’on nomme les hormones du bonheur (voir le schéma ci-dessous ⬇️), comme la dopamine, la sérotonine et l’ocytocine.

Des hormones magiques qui s’éveillent en nous à travers un éclat de rire ou une émotion de joie.

Une étude récente le prouve.

Les chercheurs de l’Université du Maryland aux Etats-Unis ont étudié deux cas de figure à travers le visionnage de vidéos humoristiques.

Après plusieurs minutes de rire, les hormones de stress avaient diminué de 38 à 70 %, sur les participants ayant regardé ces vidéos comiques. Ceux qui ne les avaient pas regardées, par contre, demeuraient dans le même état de stress.

L’autre étude reprend le même concept, un groupe A regarde un film comique, l’autre groupe B un film angoissant.

Constat: le premier groupe A montre une diminution du flux sanguin de 35 % (mesuré dans le bras), le second groupe B une augmentation de 22%.

Ce qui revient à annoncer que rire relaxe !!

La liste des bienfaits

1️⃣ Rire comme anti-stress : libération d’endorphines, détente de nos muscles, oxygénation du cerveau. Relaxation.

2️⃣ Rire bon pour le coeur : amélioration de la circulation sanguine et oxygénation du coeur. Baisse tension artérielle.

3️⃣ Rire et l’amélioration du système immunitaire : meilleure ventilation pulmonaire, les échanges respiratoires sont trois fois plus importants, d’où des réserves en oxygène.

4️⃣ Rire un anti-douleur naturel : grâce à la sécrétion d’endorphines qui diminue la douleur.

5️⃣ Rire et bien dormir : après une bonne soirée à rire, notre corps se met en mode récupération, développant de la sérotonine, hormone favorisant le sommeil.

6️⃣ Rire et mieux digérer: grâce au massage interne de nos organes et l’augmentation de la sécrétion de la salive et des sucs digestifs nécessaires à la digestion. Rire serait bon aussi pour maigrir… (dépense énergétique : 15 minutes de rire = 40 calories dépensées ^^).

7️⃣ Rire et notre cerveau : favorise les apprentissages, car attitude positive et détendue. Réduction de la peur de l’échec, augmentation de la confiance en soi. Stimulation de la créativité et meilleure mémorisation. Ça fonctionne, je le teste au quotidien avec mes apprenants !

8️⃣ Rire, un lien social : véhiculer de la joie de vivre amène toujours une communication positive. Nous sommes toujours plus attirés par une personne souriante. En famille, entre amis, au travail, le rire rapproche les gens, permet de dédramatiser certaines situations, et de tisser des liens.Cela renforce nos relations, le rire est contagieux !

Bilan

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la grande majorité de nos maux viendrait de notre difficulté à exprimer nos émotions. (Je vous renvoie à mon article sur les émotions: Des émotions aux sentiments, moteurs ou freins au bonheur).

En effet, à trop intérioriser nos émotions négatives, nous somatisons, affaiblissant notre système immunitaire. Nous devenons une bombe à retardement prête à imploser à tout moment ( dépression, burn out… ).

Le Docteur Rubinstein Henri , neurologue français, spécialisé dans l’étude du rire, explique d’une minute de rire équivaut à 45 minutes de relaxation.

Cultivons nos émotions positives, rions ! Et évacuons ainsi angoisses, pression, peurs et stress.

La thérapie par les zygomatiques

Fort des études sur les bienfaits du rire, de nombreuses actions se sont mises en place pour les cultiver et les faire renaître au coeur de nos Sociétés et de nos vies.

La thérapie par le rire a vu le jour portée par une volonté de bien-être, à travers une psychologie positive.

Rigologie, yoga du rire, gélothérapie, rirothérapie, sophrologie du rire, méditation du rire, des outils simples et efficaces nés d’un éclat de rire.

Mais en quoi consiste ces méthodes ?

Le yoga du rire

Technique développée en 1995 par le docteur indien Madan Katari, qui a crée le premier “Club du Rire” à Bombay (Inde).

Dans ce yoga, on utilise des respirations empruntées au yoga classique, des mouvements d’étirements, auxquels on ajoute le RIRE intentionnel. Très vite il devient naturel et contagieux.

Ce yoga augmenterait l’apport d’oxygène dans le corps et au cerveau. Il permettrait de se sentir plus énergique et en meilleure santé.

Bien sûr, même si le rire est provoqué, cela reste un rire, car ce qui compte aussi c’est l’intention mise derrière.

La rigologie.

Créée en 2002 en France, par Corinne Cosseron, qui a fondé l’Ecole Internationale du Rire.

Cette méthode se base sur un ensemble de techniques psycho-corporelles d’éducation émotionnelle destinée à stimuler la joie de vivre, l’optimisme, la créativité.

Les animateurs, des rigologues, aident les participants à exprimer l’ensemble de leurs émotions afin de se connecter au meilleur d’eux-mêmes.

Plusieurs outils sont utilisés : yoga du rire, sophrologie ludique (inventée par Claudia Sanchez et Ricardo Lopez en 1985 à l’Université de Sophrologie en Colombie), jeux coopératifs (retour à l’enfance et au lâcher-prise), psychologie positive, ou encore méditation du rire (en fin de séance, pour une véritable détente).

Des clowns à l’hôpital.

La plus belle représentation des bienfaits du rire, à mon avis, se lit dans l’apparition de l’humour au sein des hôpitaux.

Deux grands personnages illustrent le mouvement de cette thérapie.

Norman Cousin qui raconte dans La volonté de guérir comment il s’est soigné et guéri grâce au rire en 1964. Alliant traitements et films comiques.

Le Docteur Hunter Adams, surnommé “Patch Adams”, au début des années 80, s’est mis à soigner ses patients en utilisant le rire et l’humour, et se déguisant en clown.

Pour lui, les patients (enfants comme adultes) plus détendus et joyeux, réagissaient mieux au traitement. Son histoire a été illustrée dans le film Patch Adams où Robin Williams l’incarne merveilleusement bien.

Peu à peu, ce phénomène s’est étendu à plusieurs hôpitaux et des associations comme Le Rire Médecin, Les clowns de l’espoir (1996) ou encore Zygomatic ont vu le jour, au plus grand bonheur des malades, des accompagnants, et également du personnel médical.

Le Docteur Rubinstein confirme cette évolution thérapeutique et son efficacité incontestable.

D’ailleurs, de plus en plus d’hôpitaux, en particulier en service pédiatrique, accueillent ces associations (toujours très professionnelles, avec des membres choisis consciencieusement) et aménagent même une salle de rire.

Les médecins et infirmières utilisent des instruments de travail rigolos (couleurs, personnages dessins-animés sur les crayons, stéthoscope qui envoie des bulles).

Depuis 2003, l’Ecole Internationale du Rire remet un trophée des Rires d’Or à une personnalité qui œuvre pour la reconnaissance des bienfaits du rire.

En 2018, il revient à Corinne Cosseron, la créatrice des Rires d’Or.

Bilan.

Le RIRE, et c’est prouvé scientifiquement, c’est bon pour la santé.

La thérapie par le rire aide à guérir, adoucir ou prévenir les maladies physiques comme psychologiques. On peut se perdre dans la multitude des pratiques proposées, certes, mais ce n’est que du positif.

A chacun de trouver sa méthode, l’ingrédient magique étant en nous : notre rire, sourire.

Exerçons nos zygomatiques

Maintenant que la science a parlé, je vous invite à tester nos zygomatiques !

Pour vous aider dans votre entraînement au quotidien, je vous propose d’essayer quelques exercices tirés des différentes thérapies décrites précédemment.

Exercice 1: la rigologie.

Objectif : équilibrer et harmoniser nos émotions et atteindre une joie profonde.

Processus :

– en groupe (famille, amis, collègue) ou à 2.

règle du jeu : les autres personnes doivent faire comme vous.

mettez-vous à rire, faites semblant d’éclater de rire. (acceptez que le rire soit stimulé au début, vous le faites en conscience, donc peu importe).

– très vite, les autres vont rire avec vous, fou rire général garanti.

vivez l’expérience à fond. Laissez-vous envahir par les secousses des rires dans votre corps.

Observations :

– que constatez-vous ?

– comment vous sentez-vous ?

Exercice 2, le yoga du rire.

Objectif : gagner en énergie et bonne santé (augmentation de l’immunité).

Processus :

1️⃣ asseyez-vous au bord d’une chaise, les pieds bien à plat.

2️⃣ inspirez profondément, expirez doucement.

3️⃣ fermez les yeux.

4️⃣ pensez à quelques chose qui vous rend très heureux (un beau paysage, le sourire de votre enfant… ).

5️⃣ inspirez ce moment, ce bonheur comme un parfum, en gonflant votre poitrine.

6️⃣ expirez en visualisant ce bonheur se diffuser dans tout votre corps.

7️⃣ ajoutez un sourire sur votre visage pour amplifier l’effet.

Observations :

– que ressentez-vous dans votre corps ?

– comment êtes-vous ?

Exercice 3 : la sophrologie ludique, le samouraï.

Objectif : lâcher prise avec les tensions, se sentir apaisé, cohésion de groupe, confiance en soi (super à faire avec les enfants).

Processus :

1️⃣ tenez-vous debout, les pieds écartés de la largeur du bassin.

2️⃣ imaginez-vous vêtu d’une parure de samouraï, tenant dans ses mains un sabre.

3️⃣ levez les bras sur votre droite, en imaginant tenir un sabre à 2 mains, et redescendez les bras rapidement vers le sol en criant le son “ça“.

4️⃣ faites la même chose côté gauche en criant le son “su“.

5️⃣ finissez en levant les bras au-dessus de votre tête, et redescendez les bras entre vos jambes en criant le son “fi“.

➡️ Recommencez plusieurs fois.

Observations :

– comment vous sentez-vous ?

– quelles émotions ressentez-vous ?

Conclusion.

Ainsi, rendons gloire à la joie, et redonnons vie à notre enfant intérieur, pour qui rire est normal !

Retrouvons notre naïveté, et notre spontanéité.

Le rire est une thérapie gratuite et accessible à tous ! Pourquoi s’en priver ? !

Soyons drôles, ou “bon public” !

Tentons l’expérience du rire, et faisons-nous du bien à la tête, au coeur et au corps.

Un exemple parfait pour vous convaincre un peu plus : le Dalaï Lama qui a souvent un merveilleux sourire aux lèvres.

Prenez soin de vous et n’oubliez pas vivez la vie que vous voulez.

Petit plus ^^

Quelques vidéos drôles, choisies par mes soins, pour nous faire rire et sourire, à consommer sans modération, c’est bon pour notre santé !

Le Corniaud, 1965
Les Bronzés font du ski, 1979
Gad Elmaleh, Le blond, 2012
Ines Reg, Des paillettes dans ma vie kévin, 2019

Sitographie:

Ecole Internationale du Rire et du Bonheur

Le Rire Médecin

Zygomatic

Clowns de l’espoir

Patch Adams le film

Passeport Santé, la thérapie par le rire

Les 9 bienfaits du rire de Florence Servan-Schreiber

Bibliographie:

Remettre du rire dans sa vie de Corinne Cosseron

Comment je me suis guéri par le rire de Norman Cousins

Rire sans raison de Madan Kataria

La psychosomatique du rire, rire pour guérir du docteur  Henri Rubinstein

Crédit Photo:

Photo de couverture: Louis de Funes et Bourvil, extraite de Pinterest.

Par volonté d’honnêteté et de transparence, sachez que je touche une petite commission si vous passez par ces liens Amazon, cela m’aide juste à entretenir ce blog. Merci fort si vous les faites!


Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *