Saisir le bonheur au quotidien
Le Labo de Lettres

Saisir le bonheur au quotidien

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

J’ai eu envie de partager avec vous une nouvelle expérience du bonheur.

Vous le savez, j’ai décidé depuis quelques mois de réagir, et de quitter cet état morose dans lequel j’étais tombée…plongée…engluée…

Bref, un éveil, mon fils, m’a donné la force et l’envie de rebondir et de cueillir les bons moments. En tout cas, d’essayer de vivre au mieux, pas à pas les jolis instants que la vie nous offre, arrêtant de me focaliser sur le négatif.

D’où mon départ sur la route de la découverte de soi ( car nous sommes d’accord pour évoluer il faut comprendre, se comprendre, et surtout acquérir des outils simples qui peuvent nous y aider, et bien sûr respecter son rythme et déculpabiliser!!), et de la quête du bonheur!

Rencontrer

Savoir découvrir

Il y a quelques mois, j’ai rencontré Marcel.

Marcel est mon voisin du cinquiéme.

Un homme discret, petit, fin, très dynamique, et d’une grande courtoisie. Il doit avoir une soixantaine d’années. On sent son raffinement, sa générosité et sa gentillesse.

Je croise Marcel dans l’entrée très souvent, et nous partageons l’ascenseur ensemble, avec mon petit bonhomme.

A chaque fois, nous échangeons quelques mots, toujours avec le sourire!

Nous nous sommes de suite appréciés, je crois.

Dès le début, il m’a fait rire, car il est attentif à mon petit bonhomme, qu’il nomme toujours avec le mauvais prénom (même si le suffixe du prénom rime toujours avec le vrai) ! S’excusant et confus de ne pas retenir le bon! Nous en rions à chaque fois!

Des points communs

Et puis, ces derniers temps, nos rencontres ont dépassé notre immeuble.

Nous nous sommes croisés dans les mêmes lieux culturels! Spectacles de danse, théâtre, et promenades au bord de l’océan.

Piquée dans ma curiosité de synchronicités (oui je sais c’est tiré par les cheveux, mais j’adore!^^), j’ai décidé d’aborder d’autres sujets, quittant la sphère de l’immeuble et du savoir vivre de simples voisins.

Une occasion rêvée s’offre à moi! Marcel est dans son garage! Je saisis l’opportunité!

Je vais lui dire “bonjour”!

Toujours accueillant et souriant, nous entamons la conversation, et bien sûr j’aborde mes sujets favoris: la culture, et la danse!

Pas d’erreur, Marcel est un passionné et passionnant! Il est comme moi, il aime le beau et le simple, il aime les gens, il est curieux, il est gentil, il est vrai!

J’adore ces rencontres! Elles sont spontanées et authentiques! Cela fait du bien de vivre des instants comme ça.

De fil en aiguille, nous décidons de nous retrouver un soir pour partager un apéritif!

Descendre au 5ème

Rendez-vous pris

Je suis ravie à l’idée de partager une soirée avec Marcel.

C’est un homme qui vit seul, mais reste très entouré. Il aime, je l’ai bien senti, connaître l’autre, aller à sa rencontre, et partager.

Mes parents sont également conviés à la soirée! Ce qui est très délicat de la part de Marcel. En plus, ce soir là, mon petit bonhomme est chez son père… non, non je n’en parle pas…je vous épargne!

C’est donc après une grosse journée de travail, et après avoir laissé mon fils à son père, que je descends, accompagnée de mes parents vers Marcel!

S’émerveiller devant la décoration

Premier regard quand Marcel ouvre la porte, et là…juste: «Waouh!!!»

C’est trop trop beau!

La décoration de son appartement est magique: des miroirs baroques dorés magnifiques, des tableaux colorés, des sculptures fabuleuses et des meubles design qui se mélangent avec la classe de l’ancien. Comme si tu entrais dans un château.

Tous les objets ont une histoire. Tous, un monde à eux, et j’adore!

Marcel nous fait visiter, et chaque pièce a son lot de récits, et d’émerveillement!

En plus, Marcel a ce regard expert, il sait mettre les objets, les oeuvres d’art, devrais-je dire, en valeur. Je trouve que c’est une qualité rare.

Comme il les aime, il donne à chacune leur place, et leur beauté d’exister. Vous avez compris, je suis fan, et admirative!

Simplicité, et châteaux

Nous commençons à discuter, et je découvre avec bonheur, la passion de Marcel pour les châteaux et belles demeures de notre région.

Il connait leurs histoires, celles de leurs propriétaires, et nous amène avec lui dans d’autres siècles, vers d’autres horizons.

Je suis ravie, d’autant plus, que mon papa est lui aussi fervent historien! Les écouter tous les deux est un cadeau, et j’apprends des tas de choses, qui alimentent encore plus mon désir de connaissances et imagination! J’ai tellement de respect et d’admiration pour ces personnes qui s’intéressent à tout et qui sont capables de transmettre simplement leurs passions!

Simplicité et peintures

La discussion s’ouvre sur les peintres!

Et là, nouvelles découvertes!

Avec mon papa, ils sont férus de peintures, et avec maman nous nous régalons de les entendre!

Mon papa se rappelle ses premières découvertes de grands peintres avec son oncle à Paris ( un personnage haut en couleurs, un artiste aussi): Mathieu, Léger, ou encore Calder, et Marcel agrémente tout cela par des détails sur la technique ou même l’histoire de ces artistes!

J’ai, à cet instant précis, 5 ans, et je veux tout savoir et tout découvrir! Je suis sur un bateau de pirates, et nous allons conquérir de nouveaux horizons, et rencontrer de nouveaux mondes! Les deux capitaines sont fiables et loyaux, je suis sereine, on peut voguer! Et cerise sur le gâteau, si j’ai peur, ma maman est là pour me bercer!^^

Je sors de ma régression enfantine!

Tout cela pour vous dire combien il est précieux pour moi, d’apprécier ce genre d’échanges, et comme il est fantastique de découvrir, voire même de redécouvrir les êtres.

Trouver un ami

L’essentiel est là

Entre toutes ces discussions, j’apprends que Marcel était podologue, qu’il est d’origine savoyarde, et qu’il a perdu son ami il y a maintenant 6 années. Son ami était joaillier.

Je suis touchée, émue. Car, lorsqu’il parle de sa vie, de son passé, il emploie le “nous“. Mais pas juste pour dire “nous”… C’est une utilisation bien plus profonde, et riche de sens. C’est un NOUS d’amour, et de fidélité! C’est un NOUS dont je rêverais qu’un amoureux l’utilise pour parler de lui et moi. C’est beau. C’est fort. C’est vrai.

Je peux percevoir toute la souffrance de Marcel, et tout son courage.

Il ose exprimer ce moment, avec toutefois beaucoup de pudeur, de dignité et de douceur.

Marcel est un homme de coeur. Un grand monsieur.

Aboutissement vers une amitié

Nous continuons notre bavardage, et nous rions aussi beaucoup en évoquant certains de nos voisins! Oui, la perfection n’existant pas, on se moque gentiment…sans conséquence…enfin si: on rit!^^

Peu à peu, une fois encore, je constate que nous avons la même façon d’appréhender les gens et le monde.

Nous sommes dans l’état d’esprit commun qu’il est primordial pour nous et notre société d’être dans la bienveillance, le respect. Qu’il est essentiel de donner à nos enfants, à nos jeunes une éducation positive, pour les encourager, les accompagner et faire en sorte qu’ils soient bien.

Que les informations nous polluent, et nous intoxiquent. Que nous devons tendre vers un aspect positif, même si ce n’est pas toujours facile, pour aller de l’avant, et qu’il est important de savoir le faire dans le collectif aussi.

Souffrir, on connait, pourquoi ne pas essayer la joie!

Du coup, nous projetons des retrouvailles prochaines, pour partager un moment théâtre ou balade sur les jolis sentiers de la côte!

Nous remontons vers le 8ème, le coeur léger et heureux. Reconnaissants de ce cadeau. Et ravis de ce lien crée avec Marcel.

Conclusion

Mon désir à travers cet article est vraiment de partager la quintessence d’une rencontre. On croise des milliers de gens au cours de notre vie, et sans savoir vraiment pourquoi, ou juste par la puissance de notre intuition (que nous devrions utiliser plus), on s’arrête sur des personnes.

Et c’est un cadeau.

Nous sommes d’accord, la vie nous met parfois des personnes toxiques sur notre route…c’est certain, mais elle sait pourquoi, et elle sait aussi nous offrir du bonheur. Nous sommes responsables de le saisir ou pas. Ce qui compte c’est d’avoir profondément conscience que le bonheur existe, et qu’il nous attend. A nous de décider quand.

Prenez soin de vous.


Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *